Rupture conventionnelle pour les fonctionnaires : les clés pour réussir

rupture conventionnelle

Réussir sa procédure de rupture conventionnaire fonctionnaire

 

La rupture conventionnelle, bien ancrée dans le secteur privé, a ouvert ses portes aux fonctionnaires, marquant un tournant significatif dans la gestion des carrières publiques. Cet article se propose de démystifier la procédure de rupture conventionnelle dans la fonction publique, en offrant un éclairage sur les démarches à suivre, les avantages pour le fonctionnaire et le rôle crucial d’un avocat pour sécuriser le processus.

Le cabinet s’est positionné très tôt sur ce nouveau sujet issu de la loi n°2019-828 du 6 août 2019 de transformation de la fonction publique

 

1. La procédure de rupture conventionnelle dans la fonction publique

Depuis l’introduction de la rupture conventionnelle pour les fonctionnaires, une nouvelle voie s’est ouverte pour ceux qui souhaitent quitter la fonction publique de manière amiable. Cette procédure, bien que récente, s’inscrit dans une logique de modernisation du secteur public et offre une alternative à la démission, jusqu’alors la seule option pour mettre fin unilatéralement à son engagement. 

La procédure de rupture conventionnelle dans la fonction publique est régie par le décret n°2019-1593 du 31 décembre 2019.

Les agents concernés par cette procédure sont les fonctionnaires (agent titulaire) et les agents en CDI.

La rupture conventionnelle dans la fonction publique se caractérise par un accord mutuel entre l’administration et le fonctionnaire, ce qui implique une négociation délicate des conditions de départ, notamment l’indemnité de rupture, qui doit être juste et équitable pour les deux parties. 

Il est essentiel de comprendre que cette procédure est encadrée par des textes législatifs spécifiques, qui définissent les modalités et les droits de chaque acteur impliqué. Ainsi, le fonctionnaire désireux de bénéficier d’une rupture conventionnelle doit s’engager dans un processus structuré, qui commence par une demande formelle et peut nécessiter l’accompagnement d’un avocat compétent pour garantir le respect de ses droits et de ses intérêts.

 

2. Présentation de la rupture conventionnelle dans la fonction publique

La rupture conventionnelle dans la fonction publique se distingue de celle du secteur privé par certains aspects. 

En effet, la rupture conventionnelle dans la fonction publique est soumise à des conditions d’ancienneté et à des critères d’éligibilité précis, qui doivent être scrupuleusement respectés. 

Le fonctionnaire doit être en activité depuis un certain nombre d’années pour prétendre à cette mesure, et il ne doit pas être en période de préavis de départ à la retraite. 

L’administration, de son côté, doit veiller à ce que la procédure soit transparente et équitable, en fournissant toutes les informations nécessaires au fonctionnaire pour qu’il puisse prendre une décision éclairée. La présentation de la rupture conventionnelle doit donc être claire, complète et détaillée, abordant des points tels que les délais de rétractation, les modalités de calcul de l’indemnité et les conséquences sur la perte de la qualité de fonctionnaire, sur les droits à la retraite ainsi que sur les droits au chômage. 

Il est crucial que le fonctionnaire comprenne pleinement les enjeux et les implications de son choix avant de s’engager dans cette voie.

 

3. Comment solliciter une rupture conventionnelle pour un fonctionnaire

La démarche pour solliciter une rupture conventionnelle dans la fonction publique est structurée et nécessite une attention particulière à chaque étape. 

Le fonctionnaire doit d’abord exprimer son souhait de manière formelle, souvent par le biais d’un courrier recommandé avec accusé de réception adressé à sa hiérarchie ou à la direction des ressources humaines. Cette demande doit être rédigée avec soin, en exposant clairement les motifs personnels ou professionnels qui conduisent à cette décision. 

Il est conseillé de se faire accompagner par un avocat rupture conventionnelle fonctionnaire, notamment si le fonctionnaire est basé à Lille ou dans une autre grande ville, pour s’assurer que la demande est conforme aux exigences légales et pour préparer les éventuelles négociations. 

Une fois la demande déposée, un entretien doit alors être organisé dans un délai d’un mois maximum après réception de la lettre. Ensuite, plusieurs entretiens peuvent être organisés bien évidemment pour discuter des termes de l’accord, notamment l’indemnité de départ, qui doit refléter l’ancienneté et la situation du fonctionnaire. Il est important de noter que la procédure peut être longue et complexe, et qu’elle requiert patience et persévérance.

 

4. L’Intérêt de demander une rupture conventionnelle pour un fonctionnaire

Opter pour une rupture conventionnelle présente plusieurs avantages pour un fonctionnaire. Contrairement à la démission, cette procédure permet de bénéficier d’une indemnité de départ négociée, ce qui peut représenter un soutien financier non négligeable dans la transition vers un nouveau projet professionnel ou personnel. 

De plus, la rupture conventionnelle offre une sortie plus harmonieuse des services publics, préservant ainsi les relations futures avec l’administration. Pour le fonctionnaire, c’est aussi l’occasion de rebondir et de se réorienter sans subir les contraintes d’une démission classique, qui peut parfois être perçue comme un échec ou une rupture brutale. 

Il est essentiel de souligner que la réussite d’une telle démarche repose sur une bonne préparation et une compréhension approfondie des implications légales et financières, d’où l’importance de l’accompagnement par un avocat compétent en la matière.

Notons que si les deux parties sont tombées d’accord, une convention est rédigée et signée entre les parties au moins quinze jours francs après le dernier entretien.

Chacune des parties dispose d’un délai de rétractation qui doit être exercé dans un délai de quinze jours francs après la signature de la convention. La rétractation doit être réalisée par lettre recommandée avec accusé de réception.

 

En conclusion, la rupture conventionnelle dans la fonction publique est une option précieuse pour les fonctionnaires en quête de changement. Elle nécessite une approche méthodique et un accompagnement juridique avisé, en particulier pour ceux qui recherchent un avocat rupture conventionnelle pour fonctionnaire. En suivant les étapes décrites et en prenant en compte les conseils prodigués, le fonctionnaire pourra naviguer avec confiance dans ce processus et ouvrir un nouveau chapitre de sa vie professionnelle.

Vous avez des question?

Cliquez ci-dessous